Actualités, Société

Obtenir une moyenne annuelle supérieure ou égale à dix (10) ne suffit plus aux apprenants en classe de troisième pour passer en année supérieure au Bénin. Désormais, et ce, à partir de cette année scolaire, en plus de cette moyenne annuelle, il leur faut avoir le Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Ainsi en a décidé le gouvernement du Président Patrice Talon, à en croire le ministre de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Lucien Kokou, qui était sur le plateau de l’émission “Actu Matin”, sur la télévision privée Canal 3 Bénin dans la matinée de ce mercredi 11 janvier 2017. Selon l’autorité ministérielle, cette décision de subordonner l’admission en classe de 2nde par l’obtention et de la moyenne annuelle de classe et du BEPC s’inscrit dans la dynamique de la réforme du système éducatif qui, à ses dires, ne participe pas au développement et vise à améliorer la qualité de la formation des cadres de demain. « Nous ne voulons plus former pour former mais former pour la vie et la transformation économique de nos milieux », a fait savoir le ministre Kokou.

Lire la suite sur lanouvelletribune