Actualités, Afrique

L’industriel français Vincent Bolloré et le patron béninois de la société Petrolin, Samuel Dossou, ont tous les deux convenu de se retirer du projet de construction et de réhabilitation du chemin de fer devant relier Cotonou à la capitale du Niger, Niamey. Selon les informations exclusives de La Lettre du Continent, cette décision prise d’un commun accord par les deux hommes d’affaires a été obtenue grâce à une médiation du président béninois Patrice Talon.
Elle permet aux deux « adversaires » de sauver la face et de mettre un bémol à leur contentieux autour du mégaprojet ferroviaire régional devant permettre, à terme, de relier le Bénin, le Niger, le Togo, le Burkina et la Côte d’Ivoire. Sans plus attendre, les autorités béninoises se sont tournées, avec le feu-vert de Niamey, partenaire du Bénin au sein de la société bi-étatique Bénin Rail (ex-OCBN), vers des opérateurs chinois avec lesquels les discussions sont déjà très avancées. Un nouveau projet de

chemin de fer devrait être rendu public d’ici la fin du premier semestre de 2017, avec un financement à majorité chinois.
SOURCE: Lettre du Continent