Actualités, Afrique

Une mutinerie militaire est en cours à Bouaké depuis la nuit de jeudi à vendredi dans la matinée de vendredi au corridor sud de la ville, fermé à la circulation par les mutins dont certains tiraient en l’air avec des armes de guerre. 

Les premiers tirs ont été entendus aux environs de 1h30 du matin. Selon nos sources (AFP), les soldats en question réclameraient des primes de 5 millions FCFA et une maison chacun. Ils ont pris position à divers carrefours stratégiques de la ville et circulent dans des véhicules de la police.

Durant la longue guerre civile qui a déchiré le pays de 2002 à 2011, Bouaké était le siège de la rébellion pro-Ouattara qui contrôlait le nord du pays.