Actualités, Société

police-3La police nationale est plus que divisée. A l’origine de cette brouille au sein de la police nationale, on peut voir les empreintes de la politique. En effet, depuis le régime précédent, la gestion qui est faite de la police nationale est une gestion génitrice de colère et de frustration.

Il suffit de considérer la manière dont les promotions se font depuis un certain temps pour comprendre la crise qui se développe au sein des disciples de saint André. En tout état de cause, il ne peut en être autrement si le plus gradé est subordonné au moins gradé ; si la promotion se fait sur le seul critère d’affinité ou de région.

La conséquence,  c’est que la police nationale traverse une crise de confiance qui impacte négativement sur la sécurité des personnes et des biens. Le clivage qui s’accentue au sein de cette corporation avec à la clé la gestation d’un nouveau syndicat pour se mettre en parallèle avec la syna-police, n’est pas de nature à arranger les choses en ce temps où le pays tout entier fait les frais de cette guéguerre ou guerre de clan au sein de la police nationale….