International, Politique

Après avoir signé mercredi un décret sur son projet phare de construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, Donald Trump pourrait en signer un autre, peut-être dès jeudi, qui bloquerait pendant un mois l’arrivée en Amérique de ressortissants de sept pays musulmans: Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen, selon le Washington Post

Ce projet de décret présidentiel, que le quotidien de la capitale fédérale a publié mercredi soir, est intitulé « Protéger la nation d’attaques terroristes par des étrangers » et il prévoit également l’arrêt complet pendant quatre mois du programme américain d’admission de réfugiés de pays en guerre.

Les Syriens, qui ont fui par millions le conflit dans leur pays, et dont seulement 10.000 ont été acceptés aux Etats-Unis en 2016, seraient, eux, définitivement interdits d’entrer.

Le nouveau président américain, élu sur des slogans de campagne isolationnistes et de lutte contre le « terrorisme islamique radical », veut diviser par deux le nombre de réfugiés accueillis en 2017, selon ce projet de décret.

Le gouvernement de Barack Obama s’était donné l’objectif de plus de 100.000 réfugiés acceptés cette année. L’administration Trump en viserait dorénavant seulement 50.000, toutes nationalités confondues

Source: VOA