Actualités, Afrique, International

707ae2303585e5311a11f7ab02a611bfUn tribunal kényan a rejeté jeudi une requête contestant la légalité de l’examen anal pour confirmer l’homosexualité supposée d’un homme, une pratique condamnée par les organisations de défense des homosexuels. Une question déjà soulevée par deux hommes qui récusaient le droit de la police à mener de tels examens, après avoir été forcés à en subir un pour établir leur homosexualité.

Le verdict du tribunal de Mombasa dans le Sud-Est kényan a été sans appel : ‘‘l’homosexualité est illégale au Kenya et peut être punie de 14 années d’emprisonnement, même si des poursuites sont rarement menées’‘.
“Il n’y avait aucun autre moyen qu’une analyse anale pour que des preuves de leur homosexualité puissent être obtenues”, a déclaré le juge du tribunal de la ville, Anyara Emukule.
“Deux problèmes en lien avec cette plainte ont émergé. Savoir si l’examen médical…

Lire la suite sur Afrique news