Actualités

Le gouvernement du président Patrice Talon à la faveur du conseil des ministres hebdomadaire du jeudi 07 juillet 2016 a annulé les concours de recrutement organisés en 2015 par le régime défunt au profit du ministère de l’économie et des finances. Plusieurs raisons ont en effet motivé la décision du gouvernement de la Rupture pour le Nouveau Départ.

En effet, après examen du rapport de la commission de vérification de la régularité des concours directs de recrutement d’agents permanents de l’Etat organisés 2015, il en ressort que sur les 99.000 candidats environ, la commission n’a eu accès qu’à environ 30.000 dossiers. Au terme des travaux de la première phase concernant le ministère de l’économie et des finances, la commission a décelé de nombreux cas de violation des lois et textes en vigueur en de très nombreux articles.

« Les membres de la commission de vérification n’ont pas eu accès à toutes les informations et à tous les documents. Des copies ont disparues, la listes des candidats est introuvable, la liste d’émargement ou les listes d’émargement ont également disparus. Des dossiers de candidats au concours ne sont pas disponibles » a déploré le gouvernement.

Pour le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki, il y avait une volonté manifeste de cacher des choses à la commission. Et par conséquent, dans ce qui est caché, le gouvernement ne peut pas dire exactement que tel a réussi et que tel n’a pas réussi. « Il y a un flou total concernant ces concours et c’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé d’annuler ces concours et de les reprendre. » a précisé le Pascal Irénée Koupaki.

Néant moins, il précise que les 99.000 candidats, à l’exception des candidats fraudeurs, peuvent concourir à nouveau mais ne paieront pas de frais d’inscription. Pascal Irénée Koupaki précise également que d’autres candidats peuvent aussi concourir puisque, disait-il, les concours seront ouverts. Rappelons pour finir que le gouvernement n’a pas encore communiqué la liste des candidats fraudeurs dont il dit avoir une partie des noms.

 

Lire la suite sur beninwebtv