Afrique, Société

Le ministère de l’Intérieur a renouvelé sa mise en garde contre le danger d’entraver la circulation et le passage du cortège royal pour bénéficier de certains avantages, soulignant que de tels actes exposent la vie de leurs auteurs et d’autrui au danger, comme ils constituent un crime puni par la loi.

Dans un communiqué parvenu jeudi à la MAP, le ministère rappelle avoir « mis en garde contre le danger d’entraver la circulation et le passage du cortège royal sur la voie publique dans une tentative de bénéficier de certains avantages ».

Le ministère a démenti, une nouvelle fois, que quelqu’un ait bénéficié d’un quelconque avantage en recourant à de tels actes.

« De tels comportements exposent la vie de leurs auteurs et d’autrui au danger, comme ils constituent un crime puni par la loi », conclut le communiqué.

Lire la suite sur La Nouvelle Tribune