Sports

« Quand je disparaîtrai, la boxe disparaîtra », avait lancé Cassius Clay, qui allait devenir le grand Mohamed Ali, quelques instants avant avant de détrôner le champion du monde des poids lourds Sonny Liston, en 1964. Cinquante-deux ans après ce combat de légende, la boxe n’a pas disparu. Mais Mohamed Ali est mort, vendredi 3 juin à Phoenix (Arizona), des suites d’une insuffisance respiratoire à l’âge de 74 ans. Après trente-deux années, la maladie de Parkinson a fini par terrasser l’une des dernières icônes planétaires du sport.

Lire la suite sur Le Monde