Société

Deux modules de six classes et un bureau du groupe B au complexe scolaire d’Oké-Ata au centre-ville de Pobè, risquent de s’écrouler sous la menace persistante de l’érosion en cette période de grande saison pluvieuse, a constaté sur place le correspondant de l’ABP.

Ces bâtiments dont les fondations sont totalement mises à nu par une rigole profonde d’environ soixante centimètres et de deux mètres de largeur abritent toujours des cours au grand dam de ses usagers.

Conscient du risque d’écroulement de ces édifices, le directeur de l’école primaire publique groupe B du complexe scolaire d’Oké-Ata, Hilaire Djèjèlola Odjo, confie avoir hérité de cette situation qui remonte à 2015, et qui ne cesse de s’aggraver au jour le jour surtout en période de pluie.

« Nous avons entrepris des démarches à l’endroit des autorités locales et communales afin de trouver des solutions idoines pour sauver les bâtiments, mais les promesses sont restées jusque-là verbales. La situation va de mal en pire. Nous pensons maintenant prendre des dispositions pour barrer la fissure qui se trouve entre les deux bâtiments en attendant les réactions », a indiqué le directeur tout en rappelant que cette situation n’épargne guère les autres bâtiments du complexe. Il a par ailleurs, invité toute personne de bonne volonté et les pouvoirs publics à œuvrer pour parer au plus pressé à la situation afin de sauvegarder les salles qui abritent 351 apprenants inscrits au groupe B du complexe scolaire d’Oké-Ola.

Lire la suite sur Agence Bénin Presse