2ème session criminelle de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme : Une vingtaine de responsables de la DGI et de la SBEE à la barre

0
1406

La deuxième session criminelle de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) pour le compte de l’année judiciaire 2019-2020 s’ouvre le lundi 16 décembre prochain.
Deux dossiers relatifs à des crimes à caractère économique concernant une vingtaine de cadres de la Direction générale des Impôts (DGI) et de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) seront examinés. Dans une déclaration faite jeudi au siège de la Cour à Porto-Novo, le procureur spécial, Gilbert Ulrich Togbonon, a précisé que 20 accusés seront devant la Cour tout au long de cette session dont 19 au titre du dossier de la DGI.
Profitant de l’occasion, Gilbert Ulrich Togbonon a fait le point des dossiers déjà examinés par la Cour. Il s’agit des faits d’escroquerie aggravée, de blanchiment de capitaux et de détournement de deniers publics, à l’issue desquels 11 personnes ont été condamnées pour des peines allant de 05 à 15 ans d’emprisonnement ferme et des condamnations à des amendes au profit du Trésor public pour un montant de 1,030 502 milliard FCFA. Le procureur invite les professionnels des médias et les animateurs des réseaux sociaux à un traitement objectif des informations en relation avec la législation en vigueur sur les infractions économiques, notamment le blanchiment de capitaux, la cybercriminalité, le terrorisme. Ceci dans le but de «mieux assurer avec une rigueur intellectuelle irréprochable, leur activité d’information ».
G.A.