30% des produits pharmaceutiques du continent seraient contrefaits

0
321

L’Afrique est devenue le terrain de jeu préféré des trafiquants de faux médicaments. Sans parler de « certains responsables de santé publique corrompus, qui font leur marché au rabais en Chine et en Inde, où sont fabriqués l’essentiel de ces produits », rapporte l’Agence France Presse (AFP), citée par le site de Sciences et Avenir.

« Pour (en) vendre, il faut avoir une clientèle, or les malades pauvres sont plus nombreux sur le continent africain que partout ailleurs dans le monde », expliquait (en janvier 2018) à l’AFP le professeur français Marc Gentilini, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales et ancien président de la Croix-Rouge française.

Selon l’OMS, 10% des produits pharmaceutiques au niveau mondial sont des contrefaçons. Un pourcentage qui atteint 30% en Afrique, en pénurie chronique de produits pharmaceutiques.

« Le business de la contrefaçon des médicaments arrive en tête des trafics illicites », affirme (toujours à l’AFP) Geoffroy Bessaud, directeur de la coordination anticontrefaçon du groupe pharmaceutique français Sanofi. Il rapporterait même plus que le trafic de cannabis, selon le World Economic Forum.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici