Agriculture : Le Bénin adopte un projet pour rendre fertiles ses terres agricoles

0
153

Du fait de l’intensification de la culture du coton, les ressources locales du Bénin se sont considérablement dégradées. Plus de 02 millions d’hectares, soit 19% du territoire national s’est dégradées au cours des deux dernières décennies.
Afin de pouvoir faire face à la situation, le gouvernement a initié en 2017, le projet de Transition agroécologique dans les zones cotonnières (TAZCO). Il a pour objectif d’améliorer la fertilité des sols avec pour but, de sécuriser le niveau de vie des producteurs du coton sur le long terme.

Au regard des résultats obtenus lors de la phase expérimentale, le projet TAZCO a été reconduit cette année 2020 avec l’ambition d’appuyer 30 000 producteurs, et d’impliquer plus fortement le travail des femmes dans la politique agricole.

Dans le cadre du TAZCO, il s’agit d’accompagner les producteurs dans l’adoption de nouvelles pratiques agricoles plus durables, et de favoriser une collaboration entre éleveurs et agriculteurs afin de réduire les litiges. La gestion des cultures étant intégralement liée à celle des systèmes d’élevage, la nouvelle politique du gouvernement s’appuie sur une gestion intégrée agriculture-élevage, pour une meilleure coopération entre ces acteurs interdépendants.

Afin de restaurer la fertilité des sols et renforcer la résilience des exploitations face au changement climatique, une nouvelle gestion des systèmes de culture est pratiquée. A cet effet, des plantes enrichissant les sols sont cultivées en rotation ou en association avec le coton. Mieux, sur certaines exploitations, des troupeaux d’éleveurs sont invités à transiter afin de fertiliser naturellement les sols.
F. A. A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here