Alerte santé : Virus Marburg identifié au Ghana, le Togo en alerte

0
47

Le Ghana a enregistré deux cas de maladie à virus Marburg. La nouvelle a été annoncée par les autorités d’Accra, dimanche 17 juillet dernier, à travers un communiqué. Le Togo est déjà en alerte. Le Bénin est sur le qui-vive.

Le virus Marburg déjà présent au Ghana en Afrique de l’Ouest. Deux cas ont été identifiés. Selon le Directeur général du service de santé, c’est la première fois que le pays confirme la présence du virus Marburg. « Les tests supplémentaires effectués à l’Institut Pasteur de Dakar (IDP) au Sénégal ont corroboré les résultats », a-t-il informé.
Selon les autorités ghanéennes, des précautions ont été prises pour limiter la propagation de la maladie. 98 personnes identifiées comme cas contact sont placées en quarantaine.
Informé de la situation au Ghana, le ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins du Togo, Moustafa Mijiyawa a donné des consignes à toute la population togolaise.
Au regard de la proximité et des échanges entre le Bénin et le Ghana, il est nécessaire que des mesures urgentes soient prises pour prévenir l’épidémie.
La maladie à virus Marburg est une fièvre virale hémorragique qui peut infecter toutes les personnes. L’homme est généralement contaminé par une exposition prolongée ou manipulation de chauve-souris. C’est une maladie qui se propage dans la communauté par transmission interhumaine (de personne à personne), par contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et matériaux contaminés. Cette maladie se manifeste par des signes ordinaires, analogues à ceux des autres fièvres virales hémorragiques : fièvre, faiblesse intense, maux de tête, irritation de la gorge, douleurs musculaires, thoraciques ou abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, et autres.

F. A. A.