Amélioration de l’inclusion financière dans l’UMOA : Le système de partage de données sur le crédit présenté aux journalistes

0
321

Le Bureau d’information sur le Credit (Bic) de l’UMOA, ses avantages ainsi que le cadre réglementaire régissant le système de partage de données ont été présentés aux journalistes ce mercredi 09 décembre 2020 au cours d’un webinaire. La séance a été organisée par la BCEAO et la Société́ Financière Internationale dans le cadre de la campagne de sensibilisation du grand public sur les bureaux d’information sur le Crédit (BIC).
Permettre aux populations d’avoir une meilleure connaissance des services offerts par Creditinfo West Africa, le Bureau d’Information sur le Crédit (BIC) de l’UMOA, tel est le but de la campagne de sensibilisation lancée le 08 décembre 2020 par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la Société́ Financière Internationale (IFC).

Les représentants de la BCEAO et de la SFI ont présenté aux journalistes des pays de l’UMOA, les principaux éléments du cadre réglementaire régissant le système de partage de données sur le crédit au sein de l’UMOA.

Selon le directeur général du Bureau d’information sur le Crédit Adamou Sambaré, en mettant en place le Creditinfo West Africa, l’objectif est de « participer activement à l’amélioration de la stabilité du système financier et stimuler l’investissement et l’inclusion financière, afin de créer un environnement de confiance dans lequel les banques et établissements de crédit peuvent fournir les services nécessaires à tous les emprunteurs, des particuliers aux entreprises de toute taille ».

Les données collectées par le BIC sont entre autres les données biographiques ; sur le crédit et les engagements des clients (positives et négatives) et celles publiques (fichier identification nationale ; registre du commerce ; données sur les faillites, Centrale des risques, Centrale des incidents de paiements pour les chèques impayés).

« La collecte des données est soumise au consentement préalable du client, matérialisé par la signature d’un formulaire de consentement. Chaque client doit signer un consentement avec chaque établissement de crédit avec lequel il est en relation », a notifié le directeur général du Bureau d’information sur le Crédit Adamou Sambaré.
Les produits et services proposés par le BIC
Le BIC permet aux établissements de crédit et aux SFD, de disposer et/ou d’acquérir divers services et produits. Il s’agit notamment du rapport de solvabilité et du Score CIP. Le rapport de crédit ou rapport de solvabilité contient des informations détaillées sur l’historique de crédit de l’emprunteur.

Quant au Score développé par Creditinfo (CIP), il s’agit d’un score de comportement qui permet de mieux appréhender le comportement du consommateur en se basant sur toutes les données du Credit Bureau. Il a été développé sur la base des informations puisées du Rapport afin de fournir aux utilisateurs une seule évaluation de la contrepartie ainsi que les raisons explicatives de la note. Ces produits permettent d’avoir un système d’information crédible sur l’emprunteur et de limiter le risque de crédit.

A en croire M. Adamou Sambaré, le nombre de consultations dans l’UEMOA est passé de 2.510 en janvier 2017, à 105.006 en novembre 2020 avec une progression mensuelle moyenne de 5%.

« Le nombre de consultations en cumul depuis le démarrage a dépassé le cap des 2 millions », ajoute-t-il.

M. Oscar Maddedu, spécialiste principal du Programme mondial de l’évaluation du crédit de la SFI a exposé les droits des consommateurs dans l’UEMOA notamment la procédure de réclamation du client dans des délais déterminés par la loi et les instructions de la BCEAO. Il a également expliqué comment les nouvelles technologies financières et les données alternatives peuvent augmenter l’inclusion financière.
À propos du Bureau d’Information sur le Crédit
Un BIC ou Credit Bureau est une institution qui collecte auprès des organismes financiers, des sources publiques et des grands facturiers (sociétés d’électricité, d’eau et de téléphonie mobile), des données disponibles sur les antécédents de crédit ou de paiement d’un emprunteur.

Le Bureau traite les informations collectées à l’aide de techniques (statistiques, informatiques…) appropriées et commercialise les produits dérivés de ces informations traitées (notamment des rapports de solvabilité et des scoring) auprès, entre autres, d’établissements de crédit.

L’activité est régulée par une loi uniforme et contrôlée par la BCEAO et des organes d’audit externes.

Le Bureau régional d’information sur le Crédit couvre les huit (8) pays de l’UMOA, à̀ savoir le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Il a été initié par la BCEAO avec l’appui technique et financier de la Société Financière Internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque Mondiale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here