Arriérés de salaire dûs aux travailleurs : ‹‹ Il faut reconnaître qu’il y a un effort qui a été fait » (Chadaré)

0
1447

Reçu sur CAPP FM ce lundi 19 octobre 2020, le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) Noël Chadaré s’est prononcé sur les arrières de salaires dûs aux travailleurs.
Au terme de la rencontre tenue en fin de semaine dernière avec les Secrétaires généraux confédéraux au Palais de la Marina, le gouvernement a décidé de débloquer 15 milliards FCFA afin d’apurer les dettes envers les travailleurs. Et ce, après avoir payé 87 milliards FCFA de dettes aux travailleurs depuis 2016. Selon Noël Chadaré, les chiffres donnés par le gouvernement Talon sont avérés.

« Il faut reconnaître qu’il y a un effort qui a été fait, mais il reste encore beaucoup de choses à faire », a déclaré le secrétaire général de la Cosi-Bénin.

A en croire M. Chadaré, les 15 milliards FCFA sont liés à des actes de carrière (promotions, avancements, reclassements ) finalisés depuis 2016. « Certains travailleurs ont commencé par prendre le salaire payé à l’indice salarial mais ils n’ont pas eu les rappels. Donc le pouvoir a fait le point de ce qu’il doit à ces travailleurs et c’est élevé à 15 milliards FCFA », a expliqué Noël Chadaré.

Parmi les concernés, il y a les retraités mais aussi ceux qui sont encore en activité. Ils seront payés « en deux tranches pour les uns et en une seule tranche pour les autres » à partir de ce mois.

L’autre sujet abordé lors de la rencontre est l’augmentation de l’indice salarial et du Smig. « Le chef de l’Etat n’a pas voulu faire une promesse, il n’a pas pris un engagement en ce qui concerne le Smig », a rappelé Noël Chadaré.

Patrice Talon a estimé « qu’il y a trop de dettes envers les travailleurs. Il faut d’abord apurer ces dettes avant de penser à une augmentation de salaire ».
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here