Assainissement des finances publiques : Un système pour l’encadrement des missions officielles

0
70

Le Bénin dispose désormais d’un Système d’encadrement des missions officielles

(SEMO). Il s’agit d’une plateforme mise en place par le ministère de l’économie et des finances, et qui entre dans l’approche du gouvernement à lutter contre la corruption. Le lancement a eu jeudi 19 novembre 2020 au ministère des Affaires étrangères et de la coopération.
Selon Eric Yétongnon, contrôleur financier, le SEMO permet de contrôler désormais l’utilisation des ressources liées aux missions à travers « la détection systématique des missions en chevauchement, et celles des agents n’ayant aucun contrat avec l’Etat ».

Il comprend également la surévaluation des indices lors du paiement des frais de mission, a-t-il précisé.

Le SEMO selon le contrôleur financier devient ainsi « la plateforme par excellence d’édition des ordres de missions qui concernent les missions à l’intérieur comme à l’extérieur ».

Il a permis depuis lors, de détecter plusieurs doublons d’ordres de missions et par ricochet, de faire des économies subséquentes à l’Etat, a-t-il ajouté.

Pour le directeur de cabinet du ministère des finances, Hermann Orou Takou, le SEMO est « un puissant outil » qui a pour objectif, de contribuer à une gestion efficiente des finances publiques pour une meilleure gouvernance économique et financière, à mettre à contribution des outils de gestion qui sécurisent aussi bien les agents que les ressources publiques.

Il a par ailleurs exhorté les acteurs de la chaîne d’exécution des dépenses publiques à utiliser le SEMO.

Le Système d’encadrement des missions officielles vise à lutter contre la mauvaise pratique des fonctionnaires de l’administration publique qui sont à la fois en mission et au bureau, ainsi que les fraudes liées à l’organisation des missions au Bénin.
F. A. A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here