Assainissement pluvial de la ville de Cotonou : Le Bénin reçoit 23,3 milliards FCFA de l’AFD

0
358

(Les travaux démarrent en novembre)

Le Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC) a bénéficié d’un financement de l’Agence Française de Développement (AFD). Le contrat de financement des travaux a été signé, mercredi 20 octobre 2021, avec le gouvernement du Bénin représenté par le ministre du cadre de vie et du développement.
Un accord de prêt portant financement de 41 474 309 dollars soit vingt-trois milliards trois cent millions cent soixante-quatorze mille quarante (23 300 174 040) FCFA a été signé entre le gouvernement béninois et l’Agence Française de Développement dans le cadre du Programme d’Assainissement Pluvial de Cotonou (PAPC). C’est à travers une cérémonie organisée, mercredi 20 octobre 2021, au siège de l’Agence du Cadre de Vie pour le Développement du Territoire à Cotonou.
Le programme prévoit la construction du bassin de rétention sur 8 935 mètres linéaires, la construction d’un collecteur cadre de 115 mètres linéaires et le pavage et aménagement de voirie sur 5124 mètres linéaires dans les 9è (Mènontin) et 13è (Agla) arrondissements de Cotonou.

Les travaux démarrent en novembre 2021 pour 15 mois. L’entreprise SOGEA SATOM est chargée de la réalisation des travaux.
Lors de la signature du contrat, le ministre du cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato s’est réjoui en ces termes : « Nous sommes très contents de ces moments-ci parce que chaque fois que nous posons une pierre en plus, c’est le Programme d’Actions du Gouvernement qui avance, c’est le Bénin qui se construit. L’Asphaltage, le PAPC, le PAPVS viennent confirmer l’approche intégrée du développement des territoires pour des villes durables du gouvernement sous la houlette du Président Patrice Talon ».
Le maire de la ville de Cotonou a promis œuvrer à la pérennisation des infrastructures qui seront réalisées. « Nous savons que les défis sont nombreux. Plus l’investissement est grand, plus nous devons travailler à pérenniser ce qui se fait », s’est engagé Luc Atrokpo, maire de la ville de Cotonou.
Pour le Directeur Général de la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA), l’accord de financement marque le bouclage d’un projet d’envergure. Arsène Dansou a remercié les partenaires et divers bailleurs pour leur adhésion à la vision de développement harmonieux et durable de notre pays portée par le Chef de l’État Patrice Talon.
Marc MENSAH