Assemblée nationale: Dossouhoui défend un budget de 70,9 milliards FCFA

0
793

Un montant évalué à 70 906 669 000 FCFA, c’est le budget qu’a annoncé le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, jeudi 21 novembre 2019, à la Commission budgétaire de l’Assemblée Nationale. Gaston Dossouhoui
a présenté les priorités du budget 2020 qui est en hausse de 19 % par rapport à 2019.
« Nos ambitions sont grandes. Ce budget nous permettra de faire un progrès par rapport à nos objectifs », a déclaré le ministre Gaston Dossouhoui. Selon lui, le budget gestion 2020 servira entre autres à : l’amélioration de la productivité et de la compétitivité ; la facilitation de l’accès aux intrants, aux marchés régionaux et internationaux ; le financement et le renforcement de la résilience des exploitations et entreprises agricoles.
Le ministère va aussi poursuivre l’opérationnalisation des réformes et la mise en place des Plans nationaux de développement de plusieurs filières. A cela s’ajoutent des aménagements hydro-agricoles et autres investissements structurants.
Les prioritaires concernent entre autres : le renforcement des capacités d’intervention des ATDA et DDAEP pour le développement des filières prioritaires; la mise en place d’investissements structurants pour l’accroissement des rendements et des productions; la promotion entrepreneuriat agricole/rural ; la professionnalisation des exploitations de type familial.
Le ministre a aussi cité l’assainissement des plans d’eau; la gestion de la transhumance ; la recherche-développement en lien avec les PDA et la poursuite des opérations du Recensement National de l’Agriculture et les Enquêtes Statistiques Agricoles.
« Je voudrais que nous croyions en nous-mêmes pour consommer béninois. Nos engagements sont nouveaux. Les approches sont nouvelles (…) Nous travaillons à la refonte et à la réorganisation du secteur agricole (…). Nous travaillons pour une meilleure productivité et une meilleure compétitivité (…). Nous allons transformer l’agriculture du Bénin. Ce n’est pas un rêve. Ce n’est pas une incantation. Les faits, les chiffres parlent d’eux-mêmes», a affirmé le ministre.
Les députés ont félicité le ministre pour les orientations du budget et le travail qu’il fait à la tête du dudit département. « Vous devez être content de la fermeture de la frontière du Nigéria parce que le Nigéria est prêt à acheter les productions béninoises », a affirmé l’Honorable Okounlola.
« Je suis mieux placé pour reconnaître que le ministre Dossouhoui fait du bon travail. Vous avez produit assez de résultats », a ajouté le député Sabaï Kate, ancien ministre de l’agriculture.
« Monsieur le ministre, vous voulez faire du Bénin une grande puissance agricole. C’est notre devoir de vous accompagner », a déclaré l’honorable Mariama, première Vice-présidente du Bureau de l’Assemblée Nationale.
A.A.A