Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH): Le projet dans sa phase active à Ganvié et So-Ava

0
1040

La Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé Mewanou et son collègue de la Santé, Benjamin Hounkpatin, ont effectué une visite sur le terrain, mercredi 20 novembre, pour constater le déroulement de la phase pilote du projet ARCH dans certains villages lacustres.
Le premier constat de la délégation est que la phase pilote du volet « Assurance maladie » du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) se déroule très bien dans les formations sanitaires de Ganvié et de Sô-Ava.
« Nous avons jugé nécessaire de venir constater par nous-mêmes, ici à Ganvié et So Ava, le déroulement de cette phase pilote et recueillir les éventuelles difficultés afin de pouvoir apporter les corrections nécessaires », a déclaré la ministre chargé des affaires sociales et de la microfinance.
Son collègue de la Santé a souligné qu’il n’y a pas eu de difficultés notées. « Tout se passe bien. Les médicaments sont disponibles et les agents s’occupent bien des populations bénéficiaires de ce projet », a assuré Benjamin Hounkpatin.
En sa qualité de Présidente du Comité de pilotage du projet ARCH, la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance s’est dit heureuse de constater que le projet suit son cour. Elle rappelle l’important rôle que jouent les centres de promotion sociale dans la mise en œuvre de cette phase à travers la sensibilisation et l’assistance portée aux populations bénéficiaires.
300 patients environ ont été déjà reçus et pris en charge gratuitement dans le cadre du projet ARCH dans les formations sanitaires de Sô Ava.
La tournée des villages lacustres de Ganvié et So-Ava fait suite à l’étape de l’hôpital de Zone d’Abomey-Calavi et du centre de santé d’Akassato, effectuée par les deux ministres le 26 septembre dernier.
La prochaine étape est celle de l’extension de la phase pilote du projet dans le centre et nord du pays.

G. A.