L’émission « Forum politique de Capp Fm a reçu le mercredi 30 Janvier dernier l’ancien journaliste Georges OTCHERE , Directeur des Etudes , de la Conception des Documents Electoraux et de la formation à la CENA. Occasion pour l’invité de rassurer les Béninois sur les dispositions prises en vue de l’organisation et du bon déroulement des élections législatives du 28 Avril prochain.

Elections législatives de 2019 au Bénin: où en sommes-nous ? C’est la préoccupation à laquelle Georges OTCHERE a tenté de répondre durant 55 minutes sur la radio du Succès. Se prononçant d’emblée sur les enjeux du scrutin, l’invité a fait remarquer que les législatives de 2019 interviennent au lendemain du vote par la représentation nationale de deux nouvelles lois électorales. Il s’agit de la loi n° 2018- 31 portant code électoral et de la loi n° 2018-23 portant charte des partis politiques. L’adoption de ces deux lois oblige désormais les acteurs politiques à s’unir pour former des partis politiques dignes du nom ou des grands ensembles politiques.

Georges OTCHERE a souligné que les préparatifs du scrutin vont bon train à la CENA. La Commission Electorale Nationale Autonome qui est devenue une structure permanente s’attèle à la tache depuis des mois. La liste électorale qui comporte cinq(5) millions de citoyens en âge de voter lui est déjà parvenue. La formation des agents électoraux est déjà lancée. La carte d’électeur reste valide pour 10 ans. Sans ce sésame, le citoyen ne pourrait pas voter le 28 Avril prochain. Aussi a –t-il demandé aux Béninois qui en disposent d’en prendre soin et surtout d’éviter de la troquer contre de l’argent ou des biens en nature.

Aux personnes dont les cartes d’électeur sont égarées, la loi leur donne une seconde chance. Il s’agit pour ces citoyens, a précisé Georges OTCHERE, de se rapprocher de la Police Républicaine pour faire une déclaration de perte. Ensuite ils pourraient s’adresser soit au Conseil d’Orientation et de Supervision de la LEPI soit à l’Agence Nationale de Traitement pour se faire délivrer le duplicata de leur carte .En ce qui concerne les fraudes et autres tripatouillages, Georges OTCHERE se veut rassurant. Avec l’avènement des réseaux sociaux et la vigilance dont font montrent des Béninois, il serait difficile pour un candidat ou un quelconque individu de « tricher ou de frauder lors de ces élections. Toutefois, l’invité de Wilfrid AHOUASSOU a exhorté les Béninois à promouvoir la paix, gage du développement du Bénin.

Prosper VONDJEHOUNKO

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici