Banque Mondiale : 16 milliards FCFA pour contrer l’érosion côtière au Bénin et Togo

0
646

Le Bénin et le Togo viennent conjointement de bénéficier d’un financement de 36 millions de dollars, soit environ 16 milliards FCFA, de la Banque Mondiale (BM) dans le cadre du Programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA).
La Banque Mondiale à travers l’Association Internationale de Développement (IDA) a mis à la disposition du Bénin et du Togo un financement additionnel de 36 millions de dollars, soit environ 16 milliards FCFA. Le financement permettra de concevoir et mettre en œuvre une intervention transfrontalière contiguë pour protéger la côte. « La protection de la côte devient une urgence régionale absolue pour préserver les activités économiques et garantir la survie de millions de personnes menacées par la dégradation du littoral ouest-africain. Cette opération permet des investissements garantissant la durabilité des ouvrages de protection des côtes du Bénin et du Togo », a fait savoir Deborah L. Wetzel, Directrice de l’Intégration régionale pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à la Banque Mondiale.

Au Bénin, les travaux prennent en compte le remplissage des bras de lagunes abandonnés à l’est de l’embouchure à Grand-Popo, la construction des épis de protection, l’installation d’un rechargement de 6,4 millions de mètres cube de sable à Agoué, et la construction de pistes cyclables et de parkings à Agoué et Hillacondji.

Au Togo, il s’agit de la construction et l’extension des épis à Agbodrafo et Aného, le remplissage des bras de lagunes abandonnés à l’est de l’embouchure à Aneho, ainsi que la construction de pistes cyclables et parkings à Agbodrafo et Sanve-Condji.

Le Programme WACA est approuvé en 2018 et mis en œuvre par la Banque Mondiale. Il vise à lutter contre l’érosion côtière.

M. M.