Brouille à la prison civile de Kandi

0
1142

Pour cause de décès d’un détenus à la prison civile de Kandi dans l’après-midi du vendredi dernier, les locataires de cette maison d’arrêt du département de l’Alibori ont opposé leur refus catégorique d’intégrer leurs cellules dans la nuit du samedi à dimanche matin a appris l’ABP.

Ce refus serait dû en effet, au décès d’un prisonnier qui selon leur porte parole aurait pu être sauvé s’il avait eu les soins nécessaires. Mécontent donc du traitement à eux infligé, ils ont décidé de se faire entendre.

Même avec l’implication des politico-administratives notamment le maire Alidou Démonlé Moko, les locataires de la maison carcérale de Kandi ont opposé leur refus catégorique d’intégrer leurs différentes cellules.

De sources concordantes, le chef d’escadron Désiré Azatassou, et quatre autres détenus seraient les instigateurs de ce mouvement.

Il aurait fallu un renfort des éléments de la compagnie républicaine de sécurité qui auraient fait usage de gaz lacrymogènes pour extirper dans la matinée du dimanche, le chef d’escadron et ses quatre autres éléments du lot pour que le calme ne revienne dans cette maison d’arrêt.

Il faut rappeler que c’est la deuxième fois qu’un tel soulèvement des détenus à lieu en moins de six mois.

 

Source : Agence Bénin Presse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here