Budget de l’État exercice 2022 : Près de 88 milliards F pour booster l’agriculture béninoise

0
100

Face aux députés membres de la commission des finances, le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Cossi Dossouhoui, a présenté les grandes lignes du budget de son département ministériel. 87.895.921.000 de francs CFA, c’est le montant qu’il faudra pour réaliser les priorités du gouvernement dans le secteur de l’agriculture en 2022.
Le budget 2022 du ministère de l’agriculture connait une hausse de 13,12%, par rapport à 2021 (77.700.484.000 F CFA). 63% des ressources sont destinées aux dépenses en capital, et 37% aux dépenses ordinaires.
07 priorités ont été mises en exergue pour le compte de ce budget qui intègre 09 nouveaux projets et programmes. 
Au terme de son exécution, le ministère de l’agriculture entend consolider les acquis de l’opérationnalisation des Programmes de Développement Agricole (PDA) ; faire la promotion d’un nouveau type d’élevage garantissant plus de sécurité et de rentabilité aux éleveurs. Le ministère compte aussi valoriser des aménagements hydroagricoles et l’irrigation.
A cela s’ajoute la mise en œuvre du Programme National de Développement de la Mécanisation Agricole (PNDMA) et l’opérationnalisation de la Société Nationale de la Mécanisation Agricole (SoNaMA), créée en remplacement de l’ANaMA. L’amélioration de la gouvernance et la gestion des filières ; la réalisation des infrastructures marchandes et développement de service logistique (quai fruitier, chambre frigorifique, etc.), et la transformation, le stockage, la conservation des produits agricoles et le développement des clusters, n’ont pas été occultés. 
Les domaines prioritaires d’intervention selon le ministre concernent la mise œuvre du renforcement des capacités d’intervention des ATDA et DDAEP pour le développement des filières prioritaires ; des investissements structurants pour l’accroissement des rendements et des productions ; le développement des grandes plantations ; la promotion d’un entrepreneuriat agricole/rural ; la professionnalisation des exploitations de type familial ; l’assainissement des plans d’eau ; la gestion de la transhumance/sédentarisation ; la recherche-développement en lien avec les PDA et la consolidation des acquis du Recensement National de l’Agriculture (RNA). 
L’année 2022 connaitra le démarrage de 9 nouveaux projets/programmes au ministère de l’agriculture. Il s’agit du Programme National de Développement des Plantations et des Grandes Cultures ; du Programme National de Développement de la Filière Karité ; du Projet Régional d’Intégration des Marchés ; du Programme National de Développement de la Filière Arboriculture Fruitière ; du Projet d’Appui au Développement des Aménagements Hydro-agricoles dans les Vallées du Bénin ; du Projet de Développement des Services Agricoles ; du Projet de Développement des Chaînes de Valeurs Riz ; du Projet de Promotion de l’Aquaculture Durable et de la Compétitivité des Chaînes de Valeur de la Pêche et de TAZCO 2.
F. A. A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here