Campagne de commercialisation 2021-2022 : Plus de 766 000 tonnes de coton en prévision

0
136

Le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui et la ministre de l’industrie et du commerce Shadiya Alimatou Assouman, ont procédé au lancement officiel de la commercialisation du coton graine au titre de la campagne 2021-2022. C’est le jeudi 11 novembre 2021 à N’Dali, dans le département du Borgou.

Les prévisions de production du coton graine au titre de la campagne 2021-2022 sont estimées à plus de 766.000 tonnes, a fait savoir, Gaston Dossouhoui, ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche lors du lancement de la campagne de commercialisation 2021-2022 à N’dali. Occasion pour le ministre d’encourager tous les acteurs de la chaîne à savoir égreneurs, transporteurs à s’impliquer pour l’atteinte de cette prévision. « Chers acteurs de la filière coton ; je voudrais donc vous encourager où que vous vous situerez dans la chaîne de la filière depuis les champs, les marchés autogérés, dans le transport, dans les usines jusqu’au port de Cotonou à œuvrer en toute circonstance à la préservation du patrimoine national que constitue le coton et à veiller à éviter toutes les pratiques nuisibles à la qualité du coton ainsi que les dégâts récurrents souvent occasionnés par les incendies », a indiqué Gaston Dossouhoui, ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, jeudi 11 novembre 2021. Le ministre a précisé que le lancement de la commercialisation du coton graine permettra aux marchés autogérés de coton graine, les villages, les routes nationales inter-communes et les pistes cotonnières de connaitre beaucoup de mouvements. « Une fois encore, plus de treize villes et agglomérations environnantes grouilleront pendant plus de six mois. Au total le pays va bouger », explique le ministre.

Les efforts en amont
De nouvelles unités d’égrenage ont été mises en place et celles existantes ont connu des extensions. Au total, 23 usines d’égrenage viennent renforcer le parc industriel. La capacité d’égrenage est passée de 612 500 tonnes à 832 500 tonnes au titre de la campagne 2021-2022, selon les explications du ministre de l’agriculture.
Pour Shadiya Alimatou Assouman, ministre de l’industrie et du commerce, de la mise aux normes des ponts bascules au aux opérations de pesées sur les marchés, tout est fin prêt pour une campagne réussie.
« Tous les instruments de mesure révisés et destinés à être utilisés pour les différentes transactions doivent faire l’objet de vérification par l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle de Qualité (ANM). C’est pourquoi, j’invite instamment les Coopératives Villageoises de Producteurs de Coton (CVPC) qui n’ont pas encore assuré le convoyage des bascules aux lieux de regroupement à le réaliser dans les brefs délais », a exhorté la ministre de l’industrie et du commerce Shadiya Alimatou Assouman.
Marc MENSAH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here