CAN 2019 : L’Afrique du Sud dénonce des vices de procédure

0
744

L’Afrique du Sud s’est plainte à la CAF des conditions de réattribution de l’organisation de la CAN 2019 à l’Egypte.

Moins d’une semaine après que l’Egypte se soit vue attribuer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, la décision de la Confédération africaine de football (CAF) ne passe toujours pas en Afrique du Sud. Dans une lettre adressée à la CAF et révélée par afrikafoot.fr, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) dénonce des vices de procédure importants dans le processus de réattribution de l’édition 2019, retirée en novembre dernier au Cameroun. Premier grief de la SAFA : ne pas avoir été informée du changement de programmation du comité exécutif de la CAF. Prévue initialement le mercredi 9 janvier, cette réunion de l’organe dirigeant s’était tenue le mardi 8. Seconde entorse aux règles fixées, aux dires de l’instance sud-africaine : l’absence de toute visite d’inspection en Afrique du Sud, alors que la CAF avait bien insisté sur le déplacement d’équipes du cabinet d’audit Roland Berger avant la réattribution de l’épreuve.

Un processus « extrêmement irrégulier » selon l’Afrique du Sud

Et maintenant ? L’Afrique du Sud n’exclut pas de donner des suites judiciaires à cette affaire. « Nous considérons ce processus comme extrêmement irrégulier et, à ce titre, nous réservons nos droits en ce qui concerne les questions de procédure relatives à l’attribution du pays hôte pour la CAN 2019 », peut-on notamment lire dans la lettre de la Fédération sud-africaine reproduite par nos confrères. La nation arc-en-ciel se sent aujourd’hui flouée. « Nous n’avons pas de problème avec l’Egypte mais avec la façon dont le processus (d’attribution) s’est déroulé », avait résumé Russell Paul, président par intérim de la Fédération sud-africaine, après le verdict. Derrière le choix sans équivoque de la Confédération africaine de football en faveur de l’Egypte, d’aucuns voient la main du… Maroc. Un proche de l’instance panafricaine n’avait-il pas affirmé à l’AFP que l’Afrique du Sud avait ainsi été punie pour avoir préféré à celle du Maroc la candidature commune Etats-Unis/Canada/Mexique pour l’organisation de la Coupe du Monde 2026 ?