Capp Fm, la pensée positive et nous

Mise en ligne par le 9 octobre 2018

Cette histoire mérite d’être racontée.  Les vingt ans de Capp Fm nous en donnent l’occasion. Nous  avons été interpellés par des  jeunes gens et des jeunes filles. Un seul et unique centre d’intérêt, articulé en une seule et unique question : « Qu’est-ce qui fait le succès de la radio du succès ? ». Beau jeu de mots. Mais, une précision s’impose. Le succès n’est pas une destination. Le succès est un chemin. Qui choisit de  l’emprunter se contraint à ne connaître ni trêve ni repos. La terre se repose-t-elle ? Elle tourne sur elle-même, tout en tournant autour du soleil. Le succès, comme la terre, s’inscrit dans la dynamique du mouvement universel. Le succès confond les pays, transcende les catégories d’âges, de sexes, de races et de classes. Le succès est ouvert à tous.

Quand, en 1998, les promoteurs de la radio ont reçu l’autorisation officielle d’émettre sur la fréquence des 99.6, Capp Fm n’était encore qu’une idée, un projet. L’enfant était conçu. Restait à le faire venir au monde, marquant le passage de l’idée à la chose, du projet à la réalité. Même si l’idée n’est pas encore la chose, déterminante est la perception qu’on en a au départ. Un esprit positif s’investirait à chercher des solutions pour s’en sortir. Il engagerait d’emblée l’avenir. Un esprit négatif se concentrerait sur les problèmes de l’accouchement. Il anticiperait même une césarienne et ses conséquences.

Deux postures opposées. L’une privilégie une approche optimiste, une attitude mentale positive (AMP). L’autre marque le projet d’une attitude mentale négative (AMN).  Entre ces deux postures, le succès sait toujours choisir son camp ! Comme on le voit, tout dépend de nous, de notre disposition d’esprit. « Tout ce que l’esprit de l’homme peut concevoir et croire, l’esprit de l’homme peut le réaliser ».

L’enfant est né. Nous voici rendu à une nouvelle étape de réalité sous la pression d’une double exigence. La première est relative au temps. La seconde engage la ressource humaine. Les promoteurs ont beau rêver grand en concevant Capp Fm. Ils doivent se résoudre à la voir naître petite, affronter les difficultés et aléas de la vie, croître, grandir. Toute autre ligne ou rythme d’évolution serait contraire aux lois de la nature. Par ailleurs, les promoteurs ont beau être les propriétaires juridiques de la radio, ils doivent cependant se convaincre qu’ils ne peuvent pas à eux seuls la porter. Nécessaire est la contribution d’un premier cercle de compétences : journalistes, techniciens, commerciaux, personnel de soutien. Nécessaires  sont l’accueil et l’écoute d’un second cercle de personnes, les auditeurs. Sans eux, il n’est point de radio.

Les professionnels qui s’illustrent quotidiennement sur le chantier de la radio doivent accéder à cette grande vérité :   rester et travailler ensemble. C’est la condition à la mise en place d’un cerveau collectif cohérent et opérationnel. C’est aussi la condition pour une adhésion de tous à l’objectif de la radio. Servir, servir les autres, car c’est de cela qu’il s’agit. Plus spécifiquement, avec Capp Fm,  servir sous la bannière d’une philosophie de vie, la pensée positive. Les auditeurs, à leur tour, doivent se reconnaître en cet objectif. Trois notions entrent alors en jeu. L’altitude, comme la capacité à savoir prendre de la hauteur et à viser les sommets. L’attitude, celle du gagneur, celui-là qui a fait du succès la couleur naturelle de ses idées et de ses pensées. L’aptitude, enfin, comme effort constant pour se ranger sous la loi suprême du savoir et de la connaissance.

Ainsi se construit, jour après jour, pierre à pierre, le succès d’une radio. Toutes choses scientifiquement mesurables et commercialement appréciables par un troisième cercle de personnes : les annonceurs. Ils ont, en effet, besoin de la radio pour décliner leur raison sociale, faire connaître leurs  produits. En contrepartie, la radio a besoin d’eux pour exister financièrement, rentabiliser ses investissements, poursuivre son développement.

Mais une radio, comme Capp Fm, a beau être une entreprise privée, elle n’a pas moins une mission de service public. Elle sert une communauté selon des règles au respect desquelles veille l’Etat à travers une Autorité de régulation. Capp Fm partage, par ailleurs, l’espace médiatique avec d’autres entreprises de presse. Ainsi, le succès de la radio du succès irradie par cercles concentriques. Tout le monde est concerné. Personne n’est oublié. Le succès n’est la propriété de personne en particulier. Le succès n’est profitable que partagé.

Jérôme Carlos

La chronique du jour du 9 octobre 2018


Les opinions du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *


CAPP FM 99.6

La radio du succès

Current track
TITLE
ARTIST