Conséquence de la fermeture des frontières: Les Ghanéens donnent un ultimatum aux commerçants nigérians

0
2191

Les commerçants nigérians exerçant au Ghana sont sur la braise. Ils sont menacés de fermer barque. Après que certaines boutiques gérées par les Nigérians sont déjà fermées à Kumasi, un nouvel ultimatum vient d’être donné à ceux qui y sont toujours pour mettre fin à leurs activités commerciales. L’affiche apposée dans l’un des marchés de la deuxième grande ville du pays en dit long : « Attention ! Attention ! Attention! Selon la loi 865, section 27 A, du Ghana Investment Promotion Centre (GIPC), vous ne devez pas être sur notre marché. Par cet avis, nous vous informons de quitter notre marché avant le 14 novembre 2019 », signale le site The Guardian, rapporté par Banouto. L’ultimatum a été lancé par le syndicat des associations de commerçants du Ghana et une autre organisation. Cette décision contraint les commerçants nigérians à mettre fin provisoirement ou définitivement à leurs activités. Il s’agit là d’une colère relative à la fermeture unilatérale des frontières terrestres du Nigéria et qui fait du Ghana dont les produits transitent par le Bénin vers le Nigéria, une victime collatérale.
Les autorités d’Abuja ont fermé les frontières depuis le 20 août 2019. La mesure est prorogée jusqu’au 31 janvier 2020.
Aux dernières nouvelles, les chefs d’Etat du Bénin et du Niger sont conviés à une réunion tripartite avec le président Buhari le 14 novembre prochain en vue de trouver une solution à cette crise qui affecte plusieurs pays de l’espace CEDEAO.
G.A.