Contrôle des Législatives d’avril 2019: Les femmes étaient absentes sur le terrain

0
146

La participation des femmes à l’organisation et au contrôle des élections législatives du 28 avril 2019 été mitigée. C’est ce qui ressort d’un atelier de validation du « Document d’analyse genre » consacrée auxdites élections. Ledit atelier s’est tenu à la maison des médias, Thomas Megnassan à Cotonou ce vendredi 15 novembre 2019.

Si les femmes sont beaucoup plus présentes dans les instances décisionnelles au niveau de la plateforme des Organisations de la Société Civile qui ont assuré la veille sur le processus, elles sont par contre moins visibles sur le théâtre des opérations selon le rapport produit par le groupe de travail Femme, jeunes, paix et sécurité de l’Afrique de l’ouest et du Sahel. Le rapport révèle que sur les 12 organisations qui composent le comité de pilotage de la plateforme des élections, sept sont représentées par des femmes et 13 moniteurs sur 22 sont des femmes. Selon Fatoumatou Batoko Zossou, présidente de la plateforme électorale, c’est au niveau de l’observation que les femmes étaient rares. Seulement une centaine sur plus de 700 observateurs déployés sur le terrain.

Au vu de ces chiffres, Blandine Sintondji Yaya, présidente du Groupe de travail Femmes, jeunes, paix et sécurité de l’Afrique de l’ouest et du sahel, a estimé que beaucoup d’efforts reste à fournir par les Organisations de la société civile pour inverser cette tendance.

Arnaud Acakpo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici