Crue du Fleuve Mono : Plus de 65. 000 personnes touchées à Athiémé et Grand-Popo

0
213

Les communes de Grand-Popo, Athiémé, Lokossa et Houéyogbé dans le département du Mono sont touchées par la crue du fleuve Mono. A Athiémé et Grand-Popo, 68.598 personnes sont affectées par l’inondation.
Des populations sous l’eau après les lâchers d’eau au niveau du barrage hydroélectrique de Nangbéto. Selon Arnaud S. Agon, point focal de la plateforme départementale de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques (PDRRC-ACC), rapporté par Abp, les communes les plus touchées par l’inondation sont Athiémé et Grand Popo.
A la date du 13 septembre, 05 arrondissements de la commune d’Athiémé, sont touchées par l’inondation du fleuve Mono avec 54 villages (sur 61 villages dans la commune) et 22 localités.
« La population affectée est estimée à 49 003 dont 20 326 sous l’eau, 5 236 femmes enceintes, 15 478 enfants de moins de 05 ans, 741 personnes handicapées, 11 970 personnes de troisième âge et malheureusement 01 décès d’élève âgé de 13 ans dans l’arrondissement de Dédékpoè », ajoute le Point focal.
A en croire Arnaud S. Agon, 608,84 hectares de cultures ont été détruits dans ces inondations à Athiémé. Plusieurs infrastructures socio-communautaires sont inaccessibles (les centres de santé d’arrondissement d’Adohoun, d’Aguidahoué, de Dédékpoè, de Konouhoué, d’Atchannou, d’Awamè et d’Akonana). Aussi, 122 points d’eau, 04 écoles maternelles, 12 écoles primaires publiques, 03 collèges d’enseignement général, 14 pistes d’accès et le Centre de Promotion Social sont-ils inondés. A cela s’ajoutent 31 habitats écroulés et 289 partiellement endommagés.
Dans la commune de Grand-Popo, 24 localités dans 04 arrondissements sont touchées par l’inondation. Le nombre de personnes affectées est de 19 595. Au titre des infrastructures socio-communautaires inondées et inaccessibles, il y a 04 centres de santé d’arrondissement, 07 points d’eau, 09 écoles primaires publiques, 02 collèges d’enseignement général, 28,35 kilomètres d’infrastructures de transport. 196 hectares de cultures ont été également détruits.
Les communes de Lokossa et de Houéyogbé sont également inondées notamment les arrondissements de Ouèdèmè-Adja et Sè à la date du 08 septembre.
La plateforme départementale de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux changements climatiques a pris des mesures pour faire face à ces inondations. Elle plaide aussi « pour qu’un calendrier spécial d’activités pédagogiques soit élaboré pour les écoles inondées ».
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here