Démarrage de la libération de l’espace public pour le reboisement : ‹‹ L’occupation anarchique de la bande côtière est illégale ›› (A. Orounla)

0
216

Le 14 mai est le dernier délai fixé aux occupants de la plage de Fidjrossè pour libérer l’espace et permettre ainsi le démarrage des opérations de reboisement de la bande côtière. Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement s’est prononcé, mercredi 12 mai 2021, sur l’opération en marge du conseil des ministres.
À deux jours du démarrage des opérations de libération du domaine maritime public à Fidjrossè Cotonou, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement a fait savoir que les occupants des lieux ont été suffisamment préparés en amont sur ce qui va arriver. Il y a eu une longue période de sensibilisation, de mise en demeure. « On ne saurait donc parler de libération sauvage. Le gouvernement a pris le soin de préparer les uns et les autres à un retour à la légalité, à la libération de l’espace public. Toutes les précautions ont été prises », a indiqué Alain Orounla.

De plus, les opérations de libération des espaces qui ont eu lieu en 2016, renseignent les populations qu’une telle occupation anarchique de la bande côtière est illégale.

Le ministre porte-parole a expliqué à nouveau l’objectif de l’opération qui démarre ce vendredi 14 mai. Le gouvernement entend protéger la plage contre l’érosion côtière. Il est également prévu la mise en place d’infrastructures touristiques et d’embellissement dont des réceptifs hôteliers, de centres de loisirs et de cités balnéaires.

M. M.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here