Démission de Boukari Adam Soulé : Talon plaide la désignation d’une femme au conseil électoral

0
131

Désigné pour représenter la minorité parlementaire au sein du Conseiller électoral, Boukari Adam Soulé a démissionné. A la cérémonie de prestation de serment, mercredi 14 juillet 2021, le président de la République a souhaité qu’une femme soit désignée en remplacement du conseiller démissionnaire.
Le Chef de l’Etat Patrice Talon a reçu le serment de quatre des cinq membres que compte le conseil électoral le mercredi 14 juillet 2021.

Selon les informations, le conseiller Boukari Adam Soulé a démissionné peu après sa désignation par la minorité parlementaire. Le démissionnaire a évoqué des raisons de convenance personnelle.

« Je voudrais noter que dans l’institution sortante, il y avait une femme. Et là, nous avons quatre (04) hommes et je veux bien espérer que le dernier membre sera une femme pour corriger cette insuffisance », a souhaité le président de la République Patrice Talon à la cérémonie de prestation de serment des membres du conseil électoral.

Les regards sont tournés vers l’Assemblée nationale à la suite de ce plaidoyer sur le genre du chef de l’Etat.

« En cas de démission, de décès ou d’empêchement définitif d’un membre du Conseil électoral, il est pourvu à son remplacement dans les conditions prévues (…) », stipule l’article 22 de la loi 2019-43 portant code électoral en République du Bénin.
Quid du conseil électoral ?

Le conseil électoral est le nouvel organe de direction de la commission électorale. Il est constitué de deux instances : un Conseil électoral et une Direction générale des élections.

La Conseil électoral est l’organe (politique) de direction et de supervision. Ces 5 membres désignés sont Koffi Adolphe Djiman (choisi par le président de la République), Sacca Lafia (représentant la majorité parlementaire), Boukari Adam Soulé (démissionnaire, représentant la minorité parlementaire), Sanni Gounou (désigné par le Chef de l’opposition) et Aurelien Luc Nicolas Assogba (représentant les magistrats).

La deuxième instance de la commission électorale, la Direction générale des élections, est chargée de la conduite des activités électorales. Ses membres seront recrutés par le Conseil électoral par appel à candidature.

M. M.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here