Dernier classement de l’IDH du PNUD : Bio Tchané explique les performances du Bénin

0
1344

Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané a, au cours d’un entretien avec les journalistes, lundi 03 février 2020, expliqué les efforts menés par le gouvernement du président Patrice Talon, et qui ont contribué à classer le Bénin parmi les 10 pays les plus performants au monde selon le dernier classement de l’Indice du développement humain (IDH) du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD).
Selon le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, il s’agit de bonnes nouvelles qui viennent des institutions internationales et de la Banque Africaine de Développement (BAD).
L’IDH selon Bio Tchané, est « un indice composite qui prend en compte certaines dimensions du développement économique et social ». Il a cité entre autres, l’espérance de vie à la naissance, l’évolution du Produit Intérieur Brut (PIB) et l’éducation à travers le taux d’analphabétisme.
Pour le ministre d’Etat, on peut retenir plusieurs choses de ce dernier classement du PNUD.
Au niveau de la croissance économique qui est un élément clé, le gouvernement a noté à travers l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE) que la croissance économique est soutenue depuis 2016, a-t-il précisé. A l’en croire, en 2015, la croissance était de moins de 2%. « Depuis lors, elle s’est accrue pour atteindre en 2018 une croissance de l’ordre de 6,7% et en 2019, plus de 7 % », a précisé Bio Tchané. Ce qui selon lui, a permis à la BAD qui compile les données pour l’ensemble des pays du continent et les compare au reste du monde, de classer le Bénin parmi les 10 pays les plus performant dans le monde. « Il y a 06 pays africains qui sont classés parmi les 10 pays les plus performants dans le monde, et le Bénin fait partie de ces dix pays-là », a-t-il rappelé.
Sur l’Indice de Développement Humain (IDH), le Bénin se place premier devant des pays tels que la Côte d’Ivoire et le Sénégal dans l’l’UEMOA, et 4ème de la CEDEAO qui regroupe le Nigéria et le Ghana, a expliqué le ministre d’Etat indiquant que le pays a un indice qui s’est beaucoup amélioré. Ce qui traduit les résultats des politiques menées depuis 4 ans par le gouvernement du président Patrice Talon.
Abdoulaye Bio Tchané a parlé entre autres de la croissance économique qui vient d’une maîtrise de la situation macroéconomique, des politique budgétaires saines, des politiques de développement bien orientées et des politiques sociales qui permettent aux populations de commencer par recueillir une partie des dividendes de la croissance économiques.
Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement a aussi souligné qu’entre 2015 et 2019, le gouvernement du président Patrice Talon a donné de l’eau à plus de 10% de la population, contrairement à 2015.
Il en est de même pour l’électricité. Evoquant les cantines scolaires, il a rappelé que l’Etat dépensait environs 1 milliard FCFA par an. Un montant qui aujourd’hui, est passé à plus de 12 milliards de francs CFA et permet à plus de 51% des enfants qui vont à l’école primaire, d’avoir un repas chaud par jour. Pour Bio Tchané, cela est très important parce qu’il améliore l’accès des enfants à l’école, et d’avoir de meilleurs résultats.
Le dernier classement du PNUD sur l’IDH qui conforte le Bénin n’est que la combinaison de tous ces facteurs à savoir, la santé, l’éducation et la croissance économique a expliqué le ministre d’Etat.
Evoquant les perspectives pour maintenir le cap et améliorer les résultats, Abdoulaye Bio Tchané a souligné que ces résultats ne sont pas accidentels. Ils traduisent selon lui, l’impact des politiques menées par le gouvernement dans le domaine économique mais aussi dans le domaine social. Pour lui, la leçon à retenir serait de maintenir le cap sur la politique macroéconomique, les politiques sectoriels qui seront amplifiées mais aussi les politiques sociales.
« Dans le court et le moyen termes, le gouvernement du président Patrice Talon est engagé dans ce sens. Le président nous a tous instruis à prendre toutes les dispositions pour que ces mesures soient conduites de façon conséquente », a rassuré le ministre d’Etat.

F. Aubin AHEHEHINNOU