Elections communales 2020: Le parti ‘’Restaurer l’espoir’’ se retire de la course

0
472

Le parti ‘’Restaurer l’espoir’’ (RE) ne sera pas de la course aux élections communales et municipales du 17 mai prochain. C’est l’une des décisions prises au terme des travaux de la séance extraordinaire tenue ce lundi 10 février 2020 au siège du parti à Cotonou.
Pour la formation politique présidée par Candide Azannaï, les élections communales et municipales du 17 mai prochain n’ont aucun enjeu national. « Les lois qui l’organisent violent l’essence même de la décentralisation », précise le communiqué final qui a sanctionné les travaux de ces assises.
Selon Candide Azannaï et ses militants, « les structures impliquées dans l’organisation de ces élections n’offrent aucune garantie de transparences et sont totalement discréditées au regard de l’image qu’elles avaient toutes […] projetée d’elles-mêmes à l’occasion de la tragique et meurtrière parodie électorale d’avril 2019. Les théâtrales exonérations sur certains frais de constitution de dossiers annoncées par le Gouvernement ne sont en réalité que de pures manœuvres trompe l’œil », souligne le communiqué.
Selon RE, les élections projetées pour le 17 mai 2020 « sont pipées, non égalitaires, corrompues à tout point de vue car formatées sur les bases exclusives générées par les élections législatives exclusives (…) ».
Le parti souhaite l’organisation d’un dialogue national inclusif.
Pour cette formation politique de l’opposition, le seul enjeu politique pour le peuple béninois, est « la reconquête des libertés, le rétablissement de l’Etat de droit, la restauration de la Démocratie et la sauvegarde des Acquis de la Conférence Nationale ».

F. A. A.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici