Elections municipales et communales : Des membres FCBE dénoncent des manœuvres malsaines au sein du parti

0
1075

Dans un communiqué rendu public ce samedi 15 février 2020, les membres du Bureau Exécutif National du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) au regard de la crise qui secoue le parti se sont adressés aux organisations décentralisées en ce qui concerne la constitution des dossiers de candidature aux élections municipales et communales du 17 mai 2020.

Les 41 signataires du communiqué membres du Bureau Exécutif National demandent « aux différentes coordinations communales et de circonscriptions électorales de continuer sans désemparer, la cotisation des dossiers de candidature aux élections municipales et communales du 17 mai 2020 ». Mais de « garder par devers eux lesdits dossiers jusqu’à nouvel ordre ».
Les signataires considèrent que « Paul Hounkpè et alliés font jusqu’à ce jour du dilatoire dans la résolution de la crise qui secoue le parti ».
Selon eux, « le groupe Paul Hounkpè et Théophile Yarou, pour des raisons inavouées continuent de cacher lesdits documents au président d’honneur ainsi qu’aux différentes instances du parti ». Ce, malgré les multiples promesses de remise des vrais documents fondamentaux du parti (statuts, règlement intérieur, récépissé).
Ils exhortent les militants et sympathisants du parti FCBE à rester soudés et à ne céder ni au chantage ni à la pression de quiconque. Pour eux, « les manœuvres internes et externes en vue de déstabilisation du parti sont voués à l’échec ».
D’après les membres du Bureau Exécutif National, le parti FCBE résistera « à tout pouvoir qui use des manœuvres malsaines pour fuir la compétition afin de nommer ses affidés à des postes électifs ».
« FCBE est une formation politique de masse et n’est ni à vendre, ni à acheter », soutiennent-ils.
Ce parti de l’opposition, notifient les signataires « ne saurait être un bloc de la mouvance présidentielle ».
Le président d’honneur du parti Boni Yayi a entrepris une médiation en vue de régler la crise née au sein du parti FCBE après l’obtention du récépissé. Avec la méfiance qui règne au sein du parti à quelques semaines des élections communales et municipales, la crise est loin d’être résolue.

Akpédjé AYOSSO