Evasion à la prison civile de Missérété : Régisseurs et gardiens-chefs arrêtés

0
495

Des responsables ont été mis aux arrêts après l’évasion de deux détenus à la prison civile d’Akpro-Missérété.
Selon les informations rapportées par le Potentiel, « le Régisseur de la prison civile d’Akpro-Missérété, le lieutenant de police Léandre Sédaminou et le régisseur de la prison civile de Cotonou, le capitaine de police Joël Fèliho suspendu depuis le 29 octobre ont été mis aux arrêts et gardés à la brigade criminelle ». Il en est de même pour les gardiens-chefs des prisons civiles Cotonou et Missérété.

C’est le régisseur de la prison civile de Cotonou Joël Fèliho qui a eu l’idée du transfert des deux détenus après avoir reçu des informations relatives à une planification d’évasion. Avec l’accord de sa hiérarchie, les deux détenus ont été transférés à la prison civile d’Akpro-Missérété. Le 25 octobre soit le lendemain de leur transfert, les deux prisonniers se sont évadés de la prison civile d’Akpro-Missérété.

À en croire la même source, l’identité des deux détenus est désormais connue. Il s’agit d’Aimé Sassi, militaire de grade corporal âgé de 41 ans. Ce dernier est poursuivi pour des faits constitutifs d’infraction de complot contre l’autorité de l’Etat. L’autre détenu du nom de Judicaël Alozounhe est âgé de 43 ans et poursuivi pour des faits d’association de malfaiteurs et également pour des faits de détention, d’achat, de culture illicite d’un dérivé de la plante de cannabis autre que l’huile de cannabis pour consommation personnelle. Le militaire caporal évadé aurait été arrêté hier vers 17 heures.
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here