Fermeture des frontières nigérianes: Le FMI prône la résolution des problèmes pour la réouverture

0
763

Le directeur Afrique du Fonds monétaire international (FMI), Abebe Selassie, en marge des travaux des assemblées annuelles de la Banque Mondiale à Washington, a organisé le week-end écoulé une conférence de presse au cours de laquelle il a lancé un appel pour la résolution rapide des problèmes liés à la fermeture des frontières entre le Nigéria et ses voisins. Selon l’expert, la politique monétaire du Nigéria avait été mal calibrée, malgré le taux d’inflation, qui a récemment augmenté. Ce taux croissant observe-t-il, est alimenté par une combinaison de facteurs.
Il serait nécessaire d’adopter des mesures pour mettre fin à la contrebande et aux autres activités illégales qui se développent au niveau des frontières, a souligné Abebe Selassie précisant que la fermeture des frontières a eu un impact sur le Bénin et le Niger. « Nous croyons comprendre que la frontière qui a été fermée, reflète les préoccupations relatives à la contrebande qui a eu lieu, au commerce illégal, et non au commerce légal que vous souhaitez faciliter », a-t-il souligné. Le directeur Afrique a par ailleurs émis le vœu que les discussions puissent permettre de résoudre les problèmes posés par le commerce illégal. « Si la fermeture de la frontière devait être maintenue pendant longtemps, elle aurait certainement un impact sur le Bénin et le Niger, qui, bien entendu, dépendent beaucoup de leur grand frère voisin. Nous espérons donc que le problème de la fermeture sera résolu », a-t-il ajouté.

F. A. A.