Gestion des inondations L’ANPC au chevet des sinistrés du Mono

0
578

Montée jusqu’à un seuil critique de 8.50 m, le niveau du fleuve Mono a connu une légère baisse à 7.80 m samedi 19 octobre 2019. Néanmoins, les risques d’inondations sont aussi très élevés.
Après la commune d’Athiémé mercredi 16 Octobre dernier, l’Agence Nationale de Protection Civile (ANPC) s’est rendu dans la commune de Grand-Popo pour assister les sinistrés. Vivres alimentaires, moustiquaires, matériels de couchage, savons, sceaux et autres biens ont été remis au nom du gouvernement pour une première assistance.
Quatre arrondissements sur les sept que compte cette commune subissent les affres du débordement du fleuve Mono. Face à la catastrophe, les habitants du village de Houndjohoundji ont dû s’installer dans l’école primaire publique du village pour être à l’abri.
En dehors d’Athiémé et Grand-Popo, les sinistrés de la commune de Lokossa ne seront pas du reste dans cet élan du gouvernement d’assurer par le biais de l’ANPC, le minimum de soutien aux citoyens en détresse. L’Agence National de protection civile recommande une veille permanente.
G.A.