Identification des personnes au Bénin : L’ANIP lance la distribution de 45.000 cartes biométriques

0
479

Le Gestionnaire-Mandataire de l’ANIP, M Cyrille Gougbédji a lancé ce jeudi 18 mars 2021, la distribution des cartes nationales d’identité biométriques. La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de la représentante du Chef de l’État, Mme Laurence Quenum et de la représentante du Directeur de l’Émigration et de l’Immigration, Mme Bocovo.
Plus de 45.000 cartes nationales d’identité biométriques seront distribuées aux usagers de l’Agence Nationale d’identification des personnes (ANIP). La mise en place des actes de naissances sécurisés et des cartes nationales d’identité biométrique facilite désormais la délivrance des passeports. « Aujourd’hui, lorsque vous fournissez un acte sécurisé et vous fournissez la preuve de votre profession, vous avez vos passeports dans les délais requis », a déclaré la représentante du Directeur de l’Émigration et de l’immigration Mme Bocovo.
La représentante du Chef de l’État, Mme Laurence Quenum n’a pas manqué de remercier le personnel de l’ANIP pour le travail fait au quotidien afin de satisfaire les citoyens. « La carte nationale d’identité biométrique vient révolutionner la gestion des personnes et garantir plus d’efficacité dans l’identification et davantage d’inclusion sociale et de simplification », a affirmé le Gestionnaire-Mandataire de l’ANIP.

De septembre 2020 à janvier 2021, l’ANIP a reçu plus de 45.000 demandes d’obtention de la carte nationale d’identité biométrique. Les cartes nationales d’identité biométriques seront distribuées aux demandes de la période de septembre 2020 à début janvier 2021. Cyrille Gougbédji a annoncé la mise en place d’un Centre National de Personnalisation des Titres Sécurisés au Bénin. Le centre sera opérationnel dans les prochains jours et permettra de satisfaire les demandes dans les semaines de dépôt.
Aussi, à partir du 1er avril 2021, toutes les naissances sur le territoire national béninois seront-elles systématiquement enregistrées au RAVIP. Il n’y aura plus de registre d’actes de naissance.
A.A.A