Inclusion Financière au Bénin : Les acteurs de la Microfinance sont sensibilisés aux grands enjeux

0
1694

L’élargissement de l’accès des populations aux services financiers constitue l’une des principales sources de développement socio-économique et de réduction de la pauvreté. C’est conscient de cela que le ministère des affaires sociales et de la Microfinance a organisé un atelier pour sensibiliser les acteurs du secteur de la Microfinance aux enjeux de l’inclusion financière.

L’inclusion financière se définit comme l’accès des populations à une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés, à coût abordable et utilisés de manière effective et efficiente. C’est pourquoi, l’objectif visé par cet atelier, a précisé la ministre des affaires sociales et de la Microfinance Véronique TOGNIFODE est de vulgariser la notion d’inclusion financière et ses implications pour les acteurs du secteur de la Microfinance . Il s’agit également de présenter les enjeux liés à la promotion de l’inclusion financière et de ressortir l’importance du volet égalité homme et femme dans la stratégie nationale d’inclusion financière en cours d’élaboration.

Pour apporter sa pierre à l’édifice, le projet Adapami a été initié. Selon Mathieu RIOUX, représentant des affaires mondiales au Canada, partenaire financier du projet, l’initiative intervient en vue de contribuer à l’amélioration économique de la population béninoise et surtout des personnes vulnérables. A ce titre, le projet entend impacter 500 mille nouveaux bénéficiaires dont 335 mille femmes. Le directeur général du projet Adapami au Bénin Maurille COUTHON nourrit l’ espoir que cet atelier puisse aider les acteurs du secteur à trouver des solutions pour accélérer la marche commune vers une plus grande inclusion financière et par ricochet réduire les frontières de la pauvreté.

Jessica GAUTHE