La barque offerte par la Chine abandonnée sur l’île d’Agonvè

0
1075
Exif_JPEG_420

Les usagers et habitants de l’île d’Agonvè dans la commune de Zagnanado, déplorent l’état de la barque motorisée offerte par la Chine depuis plus de dix mois, pour servir de moyen de transport, et délaissée sur l’eau, a constaté l’Agence Bénin Presse.

Les raisons de l’immobilisme de cette barque varient d’une autorité à une autre. Selon les explications du Chef de village d’Agonvè, Laurent Lègba, elles résident dans le fait qu’aucune compétence n’a été formée au maniement de l’engin.

A la livraison du véhicule le 17 septembre 2017, les cadres du ministère du tourisme, de la culture et des sports avaient promis envoyer des experts pour former à la conduite de la barque, a informé l’élu local.

La barque à volant délaissée, se rouille et est entrain de pourrir au niveau de la batterie, après plus de dix mois d’immobilité, a décrit le Chef de village d’Agonvè, Laurent Lègba.

Du côté du conseil communal de Zagnanado, le premier adjoint au maire, Akim Kouchoro, a affirmé qu’ « il y a un souci à régler pour mettre en activité la barque », en ajoutant que le conseil communal de Zagnanado se prépare pour lancer officiellement le tourisme sur l’île.

Le Directeur départemental du tourisme, de la culture et des sports, Charles Kakaï Glèlè, a témoigné, en ce qui le concerne, du parfait état de fonctionnement de l’engin, et a fait savoir que les démarches sont en cours pour former incessamment un conducteur spécialisé.

Le passeur rencontré sur l’île, Toussaint Adjidokpa, a souligné l’importance de l’appareil, s’il était mobile au regard du flux de transport, et dit pouvoir manier l’engin, après une séance de recyclage.

 

Source : Agence Benin Presse