Les fabricants et commerçants des cercueils dans le viseur du préfet Mègbédji

Mise en ligne par le 5 septembre 2018

Les menuisiers et autres commerçants qui exposent anarchiquement les cercueils aux abords des voies publiques dans un but publicitaire, dans le département du Couffo, ont dès ce mercredi, un moratoire de trois mois pour trouver des magasins d’entreposage, selon un communiqué radiodiffusé de la préfecture d’Aplahoué a appris l’Agence Bénin Presse.

Dans le département du Couffo, il est fréquent de constater que les cercueils sont plus exposés aux abords des voies publiques que les meubles à usage domestique.

Ayant pris connaissance de la situation, le préfet du département du Couffo, Christophe H. Mègbédji, dans un communiqué radiodiffusé, rappelle à tous, que non seulement la pratique est contraire à la morale et aux lois et règlements de la République du Bénin, mais aussi, qu’elle est formellement interdite.

Dans le même communiqué, le préfet invite les fabricants et autres commerçants de cercueils à avoir des magasins de vente où les cercueils seront entreposés.

Selon Christophe Mègbédji, les lieux de vente seront identifiés à travers des plaques, enseignes ou autres panneaux d’orientation confectionnés à cet effet.

Dans le cadre des présentes prescriptions, il est accordé un délai de trois (03) mois aux personnes exerçant cette activité, afin qu’elles prennent les dispositions appropriées, pour se conformer aux nouvelles mesures ainsi recommandées.

Lire la suite ici : http://www.agencebeninpresse.info/web/depeche/51/les-fabricants-et-commercants-des-cercueils-dans-le-viseur-du-prefet-megbedji


Les opinions du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *


CAPP FM 99.6

La radio du succès

Current track
TITLE
ARTIST