« LETTRE A MA FILLE » DE AUBIN TOWANOU UN OUVRAGE POUR MIEUX GÉRER L’ADOLESCENCE

0
28

Lettre à ma fille. C’est l’ouvrage inscrit aux programmes d’étude à compter de l’année académique 2018-2019. Son auteur Aubin TOWANOU aux détours de cette missive adressée aux adolescents en général et à sa fille en particulier entend aider les enfants en phase de puberté à mieux faire face à cette période cruciale de leur vie. C’est la substance de l’entretien qu’il a accordé à Jessica GAUTHE.

Capp Fm: « lettre à ma fille » est une note à l’intention de votre fille. Pourriez-vous nous situer sur le contexte de la rédaction de ce roman ?

Aubin Towanou:  » Il n’est pas facile d’aborder des questions se rapportant à l’adolescence avec les adolescents. »

Aubin Towanou: Quand je tenais ma fille ainée il y a 17 ans pour la première fois entre mes mains, je me promettais de lui offrir quand elle aura quatorze ans, l’âge adolescentaire où les crises sont multiples, crises avec ses parents, les changements au niveau de son corps etc. En clair, ce n’est pas évident pour une adolescente d’affronter cette période de sa vie avec aisance. Au départ ce n’était pas un ouvrage exclusivement dédié à ma fille mais après tant d’investissement, j’ai décidé de me rendre socialement plus utile. C’est ainsi que j’ai édité ce livre pour tous les adolescents. Cela remonte à 2014.

Capp Fm : Quel est donc le message que vous voulez envoyer aux adolescents à travers l’ouvrage ?

Aubin Towanou : C’est une lettre pour dire à l’adolescent voilà : tu es entrain de connaitre des développements au niveau de ton corps, de ta psychologie, c’est normal, cela n’a rien de mauvais. A toi de savoir comment te comporter pour mieux tirer profit de tous ces changements que tu subis. A toi de savoir comment te comporter de manière à accepter tout ceci bien que ton organisme, ta psychologie te conseille autre chose. Sois toujours dans le dialogue permanent avec tes parents et tu verras que tu vas passer la période sans grande difficulté. Donc, dans l’ouvrage il est mis en exergue, un échange sur la sexualité, les contraintes qui se dressent devant l’adolescent, les risques de toxicomanie et également la question de l’homosexualité. En d’autre termes tout ce qu’il y a comme situation tournant autour de l’adolescence vers l’âge de la jeunesse est développé dans ce livre.

Capp Fm :  Peut-on considérer ce roman comme un bréviaire pour les enfants qui sont en pleine                        crise d’adolescence ?

Aubin Towanou : Bien évidemment. Dans la post-face du doyen Jérôme Carlos, il a signifié au-delà de Cotonou, que nous soyons à New York ou en Tchétchéni, cet ouvrage est utile.

Capp Fm : Une utilité qui a été matérialisée par son inscription dans les programmes d’étude. Qu’en dites-vous ?

Aubin Towanou : L’utilité a été couronnée par le fait que l’éducation nationale l’a choisi à partir de cette année scolaire 2018-2019 pour l’accompagnement des élèves du premier et du second cycle en même temps.

Capp Fm : On pourrait alors en déduire que ce livre relance le débat sur l’éducation  sexualité. Surtout dans un contexte où le sexe reste tabou pour des parents.  Comment appréhendez-vous la question ?

Aubin Towanou : Effectivement, il n’est pas facile d’aborder des questions se rapportant à l’adolescence avec les adolescents. Donc ce roman permet de lancer le débat pour un échange permanent en matière de sexualité. « Lettre à ma fille » permet à tous les parents de communiquer sans parler, d’instruire sans être enseignants et d’informer sans être journalistes pour le bonheur de l’adolescent et l’épanouissement de la famille.

Propos recueillies par Jessica GAUTHE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici