Mairie de Parakou: Le budget 2020 estimé à 6 milliards FCFA

0
1451

Le maire de Parakou Charles Toko a procédé ce lundi 25 novembre 2019, à l’ouverture de la quatrième session ordinaire de l’année 2019 en présence de ses adjoints, des Chefs d’arrondissement, et des conseillers municipaux. Dernière session de l’année 2019, elle est consacrée à la clôture des activités et au budget de la municipalité pour 2020 qui est estimé à 6 milliards de FCFA.

« 2019 a été, en effet, une année longue avec son lot de hauts et de bas et je suis satisfait de nos réalisations et de nos avancées malgré, parfois, nos divergences d’opinion. C’est cela l’expression même de la démocratie et croyez-moi, les divergences nous amènent parfois à nous remettre en question, toujours dans le but de mieux faire au service de la communauté », a déclaré le maire à l’ouverture de la session.
La session étant consacrée au budget exercice 2020, Charles Toko annonce qu’il tourne autour de 6 milliards FCFA. « Les plis vous étaient déjà envoyés quand j’ai appris que la commune gagnait encore l’aménagement des pistes cotonnières des communes de Pèrèrè, de Nikki et de Sinendé pour un montant de 148 millions environ. Ce montant doit alors être ajouté au montant du budget », a-t-il notifié aux conseillers.
Selon le maire de Parakou, en dehors des « actions entrant dans le cadre des ressources affectées telles que les subventions du programme Omidelta, du PAURAD, du FDT et du FADeC affecté, les actions phares de l’année 2020 sont essentiellement l’aménagement des voies urbaines pour répondre à une forte demande des populations et de la plupart des conseillers municipaux ».
Des actions importantes seront aussi menées dans les secteurs traditionnels tels que l’éducation, la santé, et le tourisme.
Il n’a pas manqué de rappeler la Foire Internationale de Parakou qui aura effectivement lieu au moins de décembre prochain. « Je vous rassure déjà de ce que les préparatifs vont bon train et que le lancement a eu lieu à Cotonou jeudi dernier », a rappelé Charles Toko.
A l’entame de la session, une minute de silence a été observée en la mémoire de feu Abdoulaye Boukari, précédemment chef du quartier Ladjifarani dans le 2ème arrondissement de la ville, décédé le mois dernier.
Akpédjé AYOSSO