Négociations Gouvernement/Syndicats : Vers une augmentation du SMIG au Bénin

0
181

Le gouvernement a rencontré ce mardi 26 avril 2022 les centrales et confédérations syndicales. La question relative à l’augmentation des salaires des travailleurs était le principal sujet de discussion.

Le gouvernement de Patrice Talon a rencontré, ce mardi 26 avril, les responsables des centrales et confédérations syndicales. Cette rencontre avec les partenaires sociaux s’inscrit dans le cadre de la première session ordinaire de la Commission nationale de Concertation, de Consultation et de Négociations collectives de l’année 2022. L’augmentation des salaires des travailleurs était au centre des débats.
Pour ce qui concerne le secteur privé, les deux parties se sont entendues sur une augmentation de 30% du SMIG. Ainsi, de 40.000 francs CFA, le salaire minimum au Bénin pourra passer à 52.000 francs CFA avec exigence pour les employeurs, de souscrire à une assurance santé maladie universelle pour leurs agents.
A propos du SMIG, le secrétaire général de COSI-BENIN, Noël Chadaré a souhaité que cela passe à 60.000 francs CFA. L’ancien secrétaire général de la CSTB, Paul Essè Iko a fait une proposition de 100.000 francs CFA.

Les principes acquis pour une revalorisation des salaires
Pour ce qui concerne la revalorisation des salaires, une cagnotte globale serait dégagée et sera répartie entre augmentation des salaires et amélioration de la situation des aspirants au métier de l’enseignement (AME), et recrutement de jeunes.
Le montant de la cagnotte n’est pas encore connu, mais on retient deux niveaux d’augmentation. Il s’agit dans dans un premier temps d’une amélioration du point d’indice pour impacter aussi bien les pensions des retraités que les salaires ; et d’une augmentation différenciée des salaires et des pensions par palier de façon à impacter plus fortement les bas salaires et moins fortement les salaires élevés.
Les 04 paliers retenus sont les suivants :
De 52.000 à 100.000 FCFA
101.000 à 200.000 FCFA
201.000 à 500.000 FCFA
501.000 et plus.

Les pourcentages à appliquer à chaque palier seront examinés au cours d’une autre séance de la commission.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here