Projet d’amélioration de 24 systèmes d’AEP:Bientôt la fin du calvaire des populations d’Aplahoué, Djidja et Bassila

0
1033

Le gouvernement du président Patrice Talon œuvre pour l’objectif accès à l’eau potable pour tous d’ici 2021. A travers le projet d’amélioration de 24 systèmes d’Adduction d’Eau Potable (AEP), les populations d’Aplahoué, de Djidja et de Bassila verront bientôt leurs difficultés conjuguées au passé avec la réalisation de nombreux ouvrages.
A Kissamey, dans la commune d’Aplahoué, une Adduction d’eau villageoise (AEV) est entrain d’être réalisé pour desservir environ 10 villages, soit 30.000 habitants d’ici 2037. Le coût total des travaux est estimé à près de 600 millions de francs CFA.
De même, à Djidja, département du Zou, 300 millions de francs CFA ont été décaissés pour la construction d’une AEV à Agbohoutogon 2. Le chantier en cours de réalisation est composée de plusieurs ouvrages dont un château de 30 m3 sur une hauteur de 12 mètres, 09 Bornes Fontaines équipées chacune de 3 robinets dont 2 à potence. A tout cela s’ajoute une station de pompage. Parallèlement à l’énergie conventionnelle, un groupe électrogène est prévu pour assurer le fonctionnement sans discontinuité de l’infrastructure. Un réseau de canalisation de 11 Km environ est envisagé pour le raccordement à domicile des populations, et des branchements particuliers pour mieux desservir plus de 11 .000 personnes.
Du côté de Bassila dans le département de la Donga, des travaux sont en cours pour l’approvisionner en eau potable des populations. Les 04 adductions d’eau villageoise en cours de réalisation à Alédjo ont été transformées en un système capable de desservir 50. 000 habitants. 14 Bornes Fontaines équipées chacune de 3 robinets dont 02 à potence, sont prévus. 42 autres Bornes Fontaines équipées chacune de 3 robinets dont 02 à potence seront réhabilitées avec un réseau de canalisation de 5,5 Km, pour un coût total de 800 millions de FCFA.

F. A. A.