L’intervention militaire russe en Ukraine provoque de nombreuses victimes et plusieurs pays à l’instar du Bénin ne comptent pas laisser leurs ressortissants face aux combats.
« Particulièrement préoccupée » par « les informations rapportées selon lesquelles les citoyens africains, se trouvant du côté Ukrainien de la frontière, se verraient refuser le droit de traverser la frontière pour se mettre en sécurité », l’Union Africaine (UA) a alerté sur la situation dans un communiqué en date du lundi 28 février 2022. C’est la même inquiétude au niveau des dirigeants de certains pays africains dont les ressortissants sont bloqués dans le conflit en Ukraine.
A la suite de vidéos et de témoignages montrant des policiers ukrainiens ou des agents de sécurité empêcher des Africains de monter dans des bus ou des trains, pour fuir l’Ukraine et les combats, les autorités béninoises ne semblent pas restés de marbre. De sources concordantes, les étudiants béninois en Ukraine ne seront pas laissés à leur sort. Le gouvernement étudie des possibilités pour voler au secours de ses ressortissants. Des démarches sont en cours notamment du côté du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération du Bénin pour procéder au recensement des citoyens béninois pris dans le bourbier ukrainien provoqué par l’intervention militaire de la Russie. Un vol spécial est envisagé pour rapatrier les étudiants béninois qui sont en Ukraine. Le nombre de Béninois recensés pour le moment avoisine une dizaine.
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a confié à Crystal News que le Bénin a eu des entretiens avec les autorités de deux pays de la sous-région ouest-africaine ayant d’importants nombres de ressortissants en Ukraine. ’’L’accord de principe a été obtenu afin que ces pays aident à évacuer également les ressortissants béninois quand ils voudront évacuer les leurs.’’, a expliqué Aurélien Agbénonci.
Les pays comme le Nigéria, la Côte d’Ivoire, et le Maroc sont dans la même démarche. Les autorités nigérianes ont indiqué que des évacuations allaient commencer à partir de ce mercredi 02 mars, à bord de deux compagnies aériennes nationales. Aux premières heures du conflit, l’ambassade du Nigéria à Varsovie (Pologne) a envoyé du personnel et des véhicules pour porter secours aux ressortissants nigérians en fuite. Pour rapatrier en Pologne ses 500 ressortissants vivant en Ukraine, la Côte d’Ivoire a mis sur pied deux cellules de crise : une au ministère des Affaires étrangères à Abidjan et l’autre à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Allemagne.
A la date du 28 février 2022, 1.534 Marocains environ ont été évacués de l’Ukraine. Ces effectifs sont appelés à évoluer dans les prochains jours, selon le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Trois vols spéciaux (au départ de Bucarest, Budapest et Varsovie) sont prévus pour le 3 mars 2022 afin de rapatrier les Marocains établis en Ukraine.
La Mauritanie a sollicité l’appui du Maroc pour faire évacuer ses étudiants établis en Ukraine.
D’autres pays africains s’apprêtent aussi à faire rapatrier leurs ressortissants coincés en Ukraine.
Marc M.