Pandémie du Coronavirus au Bénin : De nouvelles dispositions sanitaires pour les passagers à l’aéroport de Cotonou

0
483

Le gouvernement du président Patrice Talon a changé de méthode en ce qui concerne les passagers à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou dans le cadre de la pandémie du Coronavirus. Contrairement au passé où ils étaient systématiquement confinés dans un hôtel pour une durée de 14 jours, les passagers qui atterrissent au Bénin seront désormais systématiquement soumis à un test de dépistage dans un centre de tri et de dépistage installé à l’aéroport.

Selon le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin, le gouvernement dans sa nouvelle stratégie a décidé de dépister le maximum, et dans le même temps, les traiter dans la perspective d’un retour à « une vie plus ou moins normale ». Pour cette raison, il a révisé la stratégie mise au niveau des frontières aériennes et terrestres pour l’accueil des passagers.

Toute personne qui foule le sol béninois va bénéficier d’un test de dépistage qui va se dérouler en deux phases. |« D’abord les passagers vont bénéficier d’un test de dépistage rapide qui, dans l’espace de 15 à 20 mn permettra de savoir s’ils sont positifs à la Covid-19 ou pas »|, a-t-il expliqué. Les sujets qui seraient positifs poursuit Benjamin Hounkpatin seront orientés vers un psychologue installé dans l’une des cabines du centre, et seront pris en charge soit à leurs domiciles s’ils sont asymptomatiques ou vers un site de prise en charge dédié s’ils ont des symptômes patents.

Quant aux passagers qui seront déclarés négatifs, ils seront prélevés pour la recherche du génome viral par la PCR et après, ils seront invités à rester chez eux tout en respectant scrupuleusement les méthodes barrières et les méthodes de distanciation physiques, a expliqué le ministre de la santé. Il a par la suite précisé que 48 heures après, ces derniers seront convoqués sur un site où le résultat de la PCR leur sera communiqué. « Si le sujet est positif, le malade bénéficiera d’une prise en charge adéquate. Mais s’il est négatif, il va pouvoir retourner chez lui et revenir 14 jours après pour le dernier test qui va permettre de certifier qu’il n’y a pas péril en la demeure, qu’il n’est pas contaminé et qu’il peut aller partout il veut », a fait savoir Benjain Hounkpatin. Le dispositif mis en place par le gouvernement souligne-t-il, va permettre de sécuriser davantage les arrivées mais en changeant un peu de méthodes et s’assurer que toutes les personnes qui entrent sur le territoire national sont systématiquement dépistées et bénéficient également d’un traitement adapté.
Le centre de tri et de dépistage en question

Selon le ministre Benjamin Hounkpatin, le centre de tri et de dépistage installé est équipé de 20 bosses où vont se faire les tests de dépistages rapide. En fonction de l’affluence qu’il y aura tous les bosses seront occupés ou partiellement occupées, a-t-il précisé indiquant que c’est pour éviter qu’il y ait une longue file d’attente et qu’au niveau des avions, les supports qui sont remplis pour les renseignements généraux, et les adresses des passagers soient également renseignés au niveau des avions. Cela permettra de faire en sorte qu’il y ait une fluidité au niveau de la gestion des passagers au niveau du site de dépistage et de prise en charge de la Covid-19 de l’aéroport de Cotonou.
F. A. A.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here