Patrice Talon à propos du retour d’exil de Komi Koutché : ‹‹ Quand on est poursuivi, il faut répondre de ses actes devant la justice ››

0
1117

À Banté ce vendredi 20 novembre 2020, dans le cadre de sa tournée nationale, le chef de l’Etat s’est prononcé sur le retour des citoyens éloignés de leur pays t’ai suite à un plaidoyer du maire Edmond Laourou Babalèkon.
Le maire Edmond Laourou Babalèkon a demandé à Patrice Talon de « favoriser le retour au pays de tous les fils et de toutes les filles actuellement éloignés et de leur fils Komi Koutché en particulier ». « J’adhère personnellement à cette doléance, Monsieur le chef de l’État, qui contribuera à améliorer de façon substantielle le climat de paix dans notre pays. Vous en avez les moyens », a déclaré le maire.

Face à ce plaidoyer, Patrice Talon a assuré que « le Bénin ne rejettera personne ». Pour lui, quand on est poursuivi, il faut répondre de ses actes devant la justice.

« Ayons le courage de dénoncer ce qui n’est pas bien. Komi Koutché est un ami mais qui s’est retrouvé en exil parce qu’on lui a demandé de rendre compte de sa gestion au Fonds national de microfinance. Pourquoi les douaniers sont radiés, des directeurs punis et que d’autres ne doivent pas être touchés ? (…) Ma volonté est qu’il revienne pour répondre de ce qu’on lui reproche », a répondu Patrice Talon.

Le chef de l’État ajoute que « notre rôle à nous tous est de nous corriger et de faire corriger ce qui ne va pas ».

Komi Koutché, fils de Bantè a été condamné le 04 avril par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme du Bénin (CRIET) à 20 ans de réclusion criminelle et à 500 millions FCFA d’amende. L’ancien ministre des finances et de l’économie et ex-directeur général du Fonds national de microfinance (FNM) en exil aux États-Unis a été inculpé pour détournement de deniers publics et d’abus de fonctions.
A.A.A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here