Peine de mort au Bénin: Des enfants d’anciens condamnés encore sous le choc

0
339

Depuis 2012, la peine de mort a été abolie au Bénin à travers la ratification du deuxième protocole facultatif additionnel au pacte international relatif aux droits civils et politiques abolissant la peine capitale. La peine des anciens comdamnés à mort au Bénin a été commuée en réclusion criminelle à perpétuité. Néanmoins, les enfants d’anciens condamnés à mort souffrent encore le martyr.

Marcelline avait 9 ans lorsque son père a été condamné à mort. Elle raconte son histoire. « J’étais en classe de CP quand la situation s’est produite. Un monsieur du quartier est venu nous dire: -venez regarder votre papa à la télé il est un voleur. Ma petite sœur et moi avions souffert de cette séparation brusque. Moi, j’ai pu obtenir le BEPC et je suis une formation en coiffure, mais ma petite sœur n’a pas eu cette chance. Pour s’en sortir, elle a du épouser un homme qui la bat fréquemment. » Comme elle, de nombreux enfants d’anciens condamnés à mort n’ont pas pu avoir le soutien nécessaire pour leur épanouissement. C’est pour ces raisons que la 17ème édition de la journée mondiale de la peine de mort s’est accentuée sur la situation des victimes invisibles que sont les enfants.

C’est dans cette dynamique que l’Action des Chrétiens pour l’abolition de la Torture (Acat – Bénin) a initié une causerie débat le jeudi 10 octobre sur le thème :  » rôles et responsabilités des acteurs étatiques et non-étatiques dans l’accompagnement psychologique et l’insertion professionnelle des enfants d’anciens condamnés à mort. » Selon le vice-président Pacôme AKOGOU, il faut nécessairement se pencher sur le cas de ces enfants. La directrice départementale des affaires sociales et de la microfinance du Littoral, invite les enfants concernés à se rapprocher des centres de promotion sociale afin qu’un dispositif d’accompagnement soit mis en place.

En outre, les défenseurs des droits de l’homme souhaitent que des communications soient faite afin qu’aucun enfant d’anciens condamnés à mort ne soit laissé pour compte.

Jessica GAUTHE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici